Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Select Page

Sport et grossesse : pas de danger particulier dit la science

Sport et grossesse : pas de danger particulier dit la science

Souvent, pendant une grossesse, les femmes enceintes arrêtent le sport souvent de façon spontanée (peur de blesser le fœtus,  mouvements rendus plus difficiles…). L’avis du médecin est lui, assez rarement sollicité. Une idée reçu voudrait que  les naissances prématurées seraient plus importantes chez les femmes pratiquant du sport pendant la grossesse.

Ces faits n’ont bien sûr pas été prouvés. Cependant, The American Journal of Epidemiology a publié une étude sur le sujet en 2008 qui prouve que ce risque n’est pas plus important chez les femmes pratiquant du sport.

Bien entendu, le premier réflexe est de demander conseil à votre médecin au regard de vos antécédents. Si vous ne présentez aucune contre-indication, la première règle serait d’oublier la performance et de se concentrer sur le bien-être.

Quelles activités pratiquer ?
Tous les sports de lutte ou de contact sont évidemment à proscrire comme tous les autres sports qui pourraient engendrer des chutes ou des traumatismes.

En revanche, vous pourrez pratiquer la marche, la natation, la gymnastique douce, la danse, le yoga sans modération et toujours à rythme lent de façon à augmenter votre rythme cardiaque et dynamiser votre métabolisme en douceur.

Le vélo est recommandé pendant les premiers mois puis déconseillé à partir du 6ème mois en raison de la posture.

Quelques précautions à prendre
Évitez les mouvements trop brusques et les fortes sollicitations de vos articulations. Reposez-vous régulièrement et abstenez-vous pendant les jours de grosses chaleurs. Privilégiez également une alimentation riche en potassium, composée principalement de fruits, de légumes et de viande. Et enfin, HYDRATEZ-VOUS ! Les médecins conseillent d’éviter les charges supérieures à 15kg.

Les bénéfices du sport pendant la grossesse
En dehors du bien-être physique et psychique, le sport vous offre des avantages concernant les désagréments de la grossesse. Les femmes enceintes pratiquant du sport remarquent une diminution des douleurs abdominales et de la constipation.

On constate aussi une diminution des risques de diabète gestationnel et des lombalgies. De plus, une étude danoise publiée en 2009 dans le Journal of Clinical Psychiatry et menée sur 70 000 femmes prouve que les femmes pratiquant du sport pendant la grossesse seraient moins sujettes , après naissance, au fameux « baby blues » !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest