Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Select Page

10 façons de réduire l’impact environnemental de votre alimentation

10 façons de réduire l’impact environnemental de votre alimentation

Chaque bouchée de nourriture que vous avalez à un impact considérable sur l’environnement. A moins de ne plus manger, ce qui est une approche un peu radicale, il est possible de réduire cet impact avec quelques gestes éco-citoyens.

Objectif : consommer mieux et jeter moins pour réduire l’empreinte carbone de vos aliments. Voilà 10 gestes qui peuvent faire la différence.

1- Manger local et de saison

Ce sont les deux décisions les plus efficaces pour réduire les émissions carbone liées à vos aliments. Moins de chemin à parcourir du producteur à votre assiette c’est moins de carbone rejeté dans l’atmosphère. Nous avons la chance en France de vivre dans un pays où la nourriture signifie quelque chose d’important. Les producteurs de qualité sont partout sur le territoire. Fruits, légumes, viande, poisson sont disponibles dans un rayon de moins de 500 Km. Mangeons donc français et de saison tant qu’à faire.

2- Traquer les emballages inutiles

Un emballage papier c’est un arbre mort qui ne capte plus de carbone. De plus pour transformer cet arbre mort en papier puis le transporter jusqu’à chez vous et enfin le recycler, c’est encore plus de carbone émis. Very bad trip assuré. La solution : acheter en vrac tout ce qui peut l’être en amenant vos propres récipients (jarre en verre ou filet de mousseline réutilisable par exemple) : riz, pâtes, biscuits, céréales de petit-déjeuner, farine, graines etc…

3- Faire des compotes et des sauces

A chaque saison, faites le plein de fruit et de légumes « moches » – ceux qui sont un peu abîmés. En général les marchands en vendent à moitié prix ce qui vous permet de faire des économies. Puis utilisez-les pour préparer de délicieuses compotes et sauces maison que vous pourrez conserver sous forme de bocaux (c’est mieux que de les congeler  car ils ne nécessitent plus aucune énergie pour se conserver)

4- Composter

Si vous avez un jardin (voire même un balcon avec un lombri-composteur) vous pouvez faire du compost. C’est facile et gratifiant, et tout ce que vous compostez (épluchures de légumes, serviettes en papier, coquilles d’œufs…) fera du poids en moins pour la camion poubelle. Votre mairie propose peut-être même de vous offrir un bac à compost gratuit, renseignez-vous.

5- Bannir les bouteilles

Nous avons en France la chance d’avoir une eau du robinet de qualité, profitons-en. Une bouteille – même en verre recyclable ou en fibre de maïs recyclable – demande beaucoup d’énergie pour sa fabrication, son transport et son recyclage.

6- Le potager ce n’est pas que pour les potes âgés

Que diriez-vous de faire un petit potager maison ? Faire pousser des tomates, quelques fraises, des pommes de terre n’a vraiment rien de compliqué et quel bonheur de manger des légumes du jardin 100% bio et qui représentent en plus un minimum d’impact carbone.

7- Jeûner occasionnellement ou manger un peu moins

Cela peut paraître un peu radical mais manger moins est aussi une façon de réduire son impact. Peut-être pouvez-vous vous passer d’un dessert le soir ? Peut-être pouvez-vous manger uniquement un bol de légumes ou une soupe en fin de semaine ? C’est à la fois bon pour l’organisme et bon pour l’environnement.

8- Consommer moins de viande et varier les plaisirs

Une étude allemande indique que consommer 1 kg de viande de bœuf contribue à émettre 22 kg de CO2 contre 6 kg de CO2 pour de la viande de poulet. En adoptant un régime flexitarien, c’est à dire en limitant volontairement vos apports en viande, vous pouvez donc avoir un impact très important sur le bilan carbone de votre alimentation. Un repas végétarien par semaine est excellent pour la santé et pour l’environnement.

9- Remplacer thé ou café

Thé et café sont excellents pour la santé mais le hic c’est qu’ils viennent du bout du monde. Une fois par semaine  que diriez-vous d’opter pour une tisane locale (en France nous en avons des centaines)  ou de la chicorée ?

10- Manger froid plutôt que chaud

Cuisiner et déguster – de temps en temps –  des plats froids vous permet de faire une économie de gaz ou d’électricité. Une salade fraîche, du saumon cru, des crudités du potager font un repas parfaitement satisfaisant et allègent votre ligne et votre facture.

Et vous quelles astuces utilisez-vous pour réduire votre impact carbone ?

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les aliments fermentés: Pourquoi il faut en manger - Casa Vergao - […] À lire aussi : 10 façons de réduire l’impact environnemental de votre alimentation […]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PROGRAMME MINCEUR
INTEGRAL
Faites votre bilan personnalisé
GRATUIT
Vous êtes *:
F.
H.
Date de naissance *:
/
/
Taille en cm *:
(Ex: 1m65=165)
cm
Poids actuel en kilo *:
kg
Poids souhaité *:
kg
Email * :
Je deviens gratuitement membre VIP newsletter de MonCoachingMinceur.com
* Champs obligatoires

Sondage

Etes-vous accro aux aliments sucrés ?

Pin It on Pinterest