Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Select Page

Nouvelle découverte sur l’effet yo-yo : le microbiote est aussi responsable

Nouvelle découverte sur l’effet yo-yo : le microbiote est aussi responsable

C’est toujours la même histoire, après un régime, on finit souvent par récupérer les kilos perdus, et parfois le double. Selon une étude de 2015, c’est ce qui arrive dans 80% des tentatives de perdre du poids. C’est ce qu’on appelle « l’effet yoyo »

Mais depuis Novembre 2016, il semblerait que des chercheurs israéliens aient trouvé une réponse à ce phénomène.

En effet, la difficulté à maintenir son poids après un régime pourrait être lié à la mémoire des micro-organismes de l’intestin. Une étude effectuée sur des souris a démontré que le fameux effet yo-yo ne serait pas uniquement dû au retour des mauvaises habitudes. Il semblerait que l’état de la flore intestinale qui s’est développée en étant obèse.

La flore intestinale

Les scientifiques ont soumis des souris obèses à une diète hypocalorique. Une fois le poids souhaité atteint, ils ont remarqué que les souris avaient amélioré leur état de santé, mais un élément n’avait pas changé : la flore intestinale. Apparemment, un aspect bien précis de la flore microbienne « obèse » demeure dans l’organisme après le régime.

Les chercheurs ont donc conclu que la reprise de poids pourrait être étroitement liée à ce dernier. Eran Elinav, auteur principal de l’étude estime que « c’est peut-être le marqueur que nous pourrions utiliser » En d’autres termes, c’est cette mémoire intestinale qui favoriserait le gain de poids post-régime.

Maintenir le rythme

Mais s’il y a maintien des bonnes habitudes pendant un certain temps, la « nouvelle » flore intestinale contribuerait au maintien du poids. Les scientifiques ont conclu dans leur étude que le temps nécessaire à la flore intestinale pour « oublier » son état obèse est de 4 à 5 fois la durée du régime.

Si on transpose directement ces résultats aux humains, cela signifie que si vous mettez 3 mois à perdre du poids, vous devez continuer à maintenir une grande partie de ces bonnes habitudes pendant au moins 12 à 15 mois pour ne pas voir les kilos ressurgir.

Le marqueur qui manquait

Pourquoi et comment le microbiote intestinal pourrait influencer la reprise de poids après un régime ? Pour le moment il n’y a pas encore de réponse définitive, mais il semblerait que le niveau de flavonoïde (des antioxydants) soit en cause.

Ce taux de flavonoïdes a surtout un impact négatif sur la dépense d’énergie. « Plus d’énergie est transformée en gras » pour les souris qui étaient obèses et qui ont suivit un régime.

Des essais cliniques sont déjà en cours afin de tester l’impact des flavonoïdes sur les humains. Avec peut-être à la clé, de nouveaux remèdes révolutionnaires contre l’obésité et le surpoids !

Une Huile d'olive Miraculeuse

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PROGRAMME MINCEUR
INTEGRAL
Faites votre bilan personnalisé
GRATUIT
Vous êtes *:
F.
H.
Date de naissance *:
/
/
Taille en cm *:
(Ex: 1m65=165)
cm
Poids actuel en kilo *:
kg
Poids souhaité *:
kg
Email * :
Je deviens gratuitement membre VIP newsletter de MonCoachingMinceur.com
* Champs obligatoires

Pin It on Pinterest