Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Select Page

Le complexe d’infériorité qui empêche d’être soi : 5 astuces pour le réduire !

Le complexe d’infériorité qui empêche d’être soi : 5 astuces pour le réduire !

Moins belle, moins intelligente, moins parfaite. Vous vous sentez toujours inférieure aux autres et vous en souffrez.  Qu’il soit basé sur un véritable défaut ou sur un défaut supposé ou « imaginaire », le complexe d’infériorité est une source d’énorme stress. Pire encore, lorsque la vie des autres affichée sur les réseaux sociaux, vous fait bouillir de jalousie ! Comment combattre ce sentiment d’être « moins » ?

Pourquoi se débarrasser du complexe d’infériorité ?

Tout simplement parce que ce sentiment vous empêche de progresser dans la vie et de réaliser vos projets personnels. Il vous bloque à presque tous les niveaux et vous empêche de rebondir vers d’autres directions. Cette incapacité à atteindre vos objectifs, peut-être acquise depuis votre enfance, vous a conduit ensuite à vous replier sur vous-même. Chasser ce complexe, c’est se libérer de l’angoisse, de la peur des autres et de la dépression.

1. Identifiez le complexe d’infériorité

Dans un premier temps, il est important que vous preniez conscience de sa présence. Comment ? En répondant aux questions suivantes :

  • D’où vient mon sentiment d’infériorité ?
  • Quand ai-je déjà vécu un échec cuisant qui m’a fait mal ?
  • Pourquoi suis-je si exigeante envers moi-même ?
  • Quand et avec qui éprouve-je ce sentiment d’infériorité le plus fortement ?

En creusant un peu, vous découvrirez les causes de ce complexe. À partir de ce moment, vous pourrez mieux agir sur lui et être mieux dans votre peau.

2. Prenez une saine distance des réseaux sociaux.

Avoir accès à la vie des autres 24h par jour, vous rappelle constamment que votre vie est – en apparence – moins excitante et moins riche que celles des autres. Cette vision parfaite et cette surestimation des autres vous déprime. Il est important de vous rappeler que, la comparaison n’a pas de sens, car les autres ne montrent que leurs plus beaux moments. Essayez de vous éloigner consciemment de tous les réseaux sociaux. Évitez donc, de comparer toute votre vie avec une petite image extraite de la vie des autres.

3. Faites une liste de vos talents.

Dès que vous avez envie de vous blâmer, remplacez plutôt vos défauts par vos qualités. Oui, parce que tout le monde possède des talents, même vous ! Il n’y a pas que les autres ! Si vous établissez la liste de ce dont vous êtes fière, cela vous aidera à reprendre confiance en vous ! Vous vous sentirez toujours plus « petite » si vous minimisez vos qualités et amplifiez ceux des autres.

Un autre conseil : faites-vous souvent des compliments et entourez-vous de personnes positives. Si votre entourage vous met en valeur, vous retrouverez votre équilibre. Super pour le moral, donc !

 4. Surveillez vos pensées.

Dès que vous sentez que vous tombez dans le trou de la comparaison, et vous vous doutez de vous-mêmes, arrêtez ! Criez « STOP » pour établir une coupure. Si possible, faites de suite autre chose pour oublier vos sentiments destructeurs.

5. Regardez le bon plutôt que le mauvais et soyez bienveillante

En cas d’échec (qu’il soit petit comme par exemple un simple point perdu au tennis, ou grand comme une demande d’augmentation qui n’aboutit pas) ne tombez pas dans le piège de la négativité. Restez bienveillante envers vous-même et les autres et remerciez-vous pour ce qui a bien fonctionné jusque là. Il est souvent plus tentant de se blâmer que de remercier.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *