Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Select Page

Le jeune et régime cétogène, nouvelles armes secrètes contre le diabète

Le jeune et régime cétogène, nouvelles armes secrètes contre le diabète

Selon de récentes études, le jeûne serait propice à la croissance de nouvelles cellules pancréatiques productrices d’insuline, réduisant ainsi les risques de diabète de type 1 et 2 et même d’inverser les symptômes !

Est-ce la nouvelle arme secrète contre le diabète ? Des chercheurs de l’Université de Californie le suggère fortement !

Précédemment, des études ont montré que le jeûne pouvait réduire les risques de cancer et augmenter l’efficacité de la chimiothérapie, de maladie cardiaque et d’autres maladies liées à l’âge chez des patients qui ont jeûné 5 jours par mois ainsi que les symptômes de la sclérose en plaques.

Un régime restrictif

Les scientifiques ont montré qu’un régime très pauvre en calories peut limiter le développement du diabète, et peut-être même restaurer la production d’insuline. Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont étudié des souris diabétiques et des cellules humaines de pancréas.

Pendant cinq jours, les souris ont consommés un nombre très limité d’aliments, puis les deux jours suivant elles sont revenus à une alimentation normale. Grâce à l’analyse de certains biomarqueurs ils ont pu prouver que ce régime a les mêmes effets physiologiques qu’un jeûne.

À lire aussi : Le régime Shred : le régime sans faim

Ralentir le vieillissement

Début février, une étude publiée dans le journal Science translationnal medicine, a montré qu’un régime restrictif aurait le pouvoir de ralentir le vieillissement de l’organisme et favoriserait la naissance de nouvelles cellules.

Ces effets seraient liés à l’inhibition de 3 gènes. Les chercheurs californiens ont supposé que cette régulation pouvait aussi forcer les cellules du pancréas à redevenir des cellules embryonnaires. Un retour en arrière qui permettrait de produire de nouvelles cellules bêta productrices d’insuline. Une hypothèse confirmée par les expériences des chercheurs, à la fois chez des animaux atteints de diabète de type 1 et des cellules humaines.

À lire aussi : La camomille pour réduire le diabète

Relancer la production d’insuline

En activant la régénération des cellules pancréatiques, les chercheurs ont en effet pu sauver les souris des deux types du diabète et réactiver la production d’insuline dans les cellules pancréatiques humaines de patients diabétiques de type 1.

Dans le type 1 et le stade tardif du diabète de type 2, le pancréas perd des cellules bêta produisant de l’insuline, ce qui augmente l’instabilité des taux de sucre dans le sang. L’étude a montré un renversement remarquable du diabète chez les souris qui suivaient un jeûne pendant quatre jours chaque semaine pendant plusieurs mois. Ils ont alors remarqué une régénération des cellules bêta du pancréas, responsable du stockage et de la libération d’insuline. Les cellules endommagées ont été remplacées par celles qui travaillent. Les cycles de régime ont activé des gènes chez les souris adultes qui ont ensuite déclenché la production d’une protéine, la neurogénine-3 (Ngn3), générant ainsi de nouvelles cellules bêta productrices d’insuline.

Et chez les humains ?

Les chercheurs ont également examiné les cultures de cellules pancréatiques de donneurs humains et ont constaté que, dans les cellules de diabète de type 1, le jeûne a également augmenté l’expression de la protéine Ngn3 et accéléré la production d’insuline. Les résultats suggèrent qu’un régime mimant le jeûne pourrait soulager le diabète chez les humains.

L’étape suivante sera de mettre en place un essai clinique chez l’homme. Les préparatifs sont déjà en cours.

Source :

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *