Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Select Page

Hyperphagie : quand on ne peut pas s’empêcher de manger en trop

Hyperphagie : quand on ne peut pas s’empêcher de manger en trop

Attaquer le frigo avant d’être à table. Dévorer le repas comme s’il n’y avait plus de lendemain. Se lever en pleine nuit pour manger à nouveau. Que des actes compulsifs qui dérivent de l’hyperphagie. Nous parlons d’un trouble alimentaire moins connue que la boulimie ou l’anorexie, mais aussi grave. Comprendre comment la détecter tôt et comment chasser ces excès, c’est que ce vous allez découvrir en lisant cet article.

Lire aussi: La stimulation électrique du cerveau peut réduire les crises de boulimie

Qu’est-ce que c’est être hyperphagique ?

Quand quelqu’un mange rapidement et compulsivement des quantités énormes d’aliments sans se contrôler, on parle d’une personne hyperphagique. Les symptômes de l’hyperphagie se caractérisent par une répétition de crises impulsives. La personne concernée mange plus que ce dont elle a habituellement besoin, jusqu’à ressentir un inconfort ou une forte douleur abdominale.

Ces crises sont suivies d’un sentiment de honte, de dégoût et de culpabilité, ou même de colère contre soi-même. La personne perd très souvent la perception de la faim et de la satiété. Elle mange en excès souvent sans avoir faim ou ne se sent plus rassasié.

Lire aussi: 10 commandements nutritionnels qui vont changer votre vie

En quoi l’hyperphagie est-elle différente de la boulimie ?.

Les deux troubles sont très semblables dans le sens qu’elles impliquent l’ingestion d’aliments en quantités exagérées en peu de temps. Mais dans le cas de l’hyperphagie, il n’y a pas de comportements destinés à éliminer ce qui a été avalé. Dans l’hyperphagie on ne trouve pas les stratégies compensatoires habituelles de la boulimie pour contrôler le poids. Tels que les vomissements, la prise de laxatifs, les activités physiques intensives ou un régime très restrictif.

À lire aussi : 5 conseils pour ne pas avoir faim pendant son régime

Quels sont les facteurs qui la déclenche?                                                                                                                                                                                                                                                                                       Ce trouble est fortement influencé par des facteurs extérieurs, comme l’anxiété, la dépression, le stress et la pression sociale. Il concerne surtout les filles où la pression est plus forte pour correspondre à l’idéal de minceur établit par les médias. La restriction alimentaire est le comportement le plus fréquent chez elles. Plus la restriction est grande, plus le risque de perte de contrôle devient fort.

À lire aussi : Dépression : le sucre et le pain blanc sont-ils coupables ?

Les crises hyperphagiques sont déclenchées par des émotions négatives causées par un événement traumatique, des événements douloureux de la vie, une frustration, un sentiment d’inadéquation, des moments d’ennui ou de solitude.

Par conséquent, les personnes hyperphagiques deviennent obèses. C’est leur problème de poids qui augmente leur souffrance et donc les risques de crises hyperphagiques. Il s’agit d’un cercle vicieux difficile de s’en sortir, qui entraîne plus de mal-être et plus de problèmes alimentaires.

À lire aussi : Manger bio réduirait le risque d’obésité de 31%

À table, êtes-vous concerné si vous mangez énormément ?

Si vous mangez beaucoup à table pour le plaisir et la bonne ambiance, pas de soucis…tout va bien. Par contre, une personne hyperphagique ira manger énormément sans plaisir, juste pour soulager une tension. C’est la régularité qui fait la différence. On parle d’hyperphagie, quand les crises arrivent au moins une fois par semaine durant 3 mois.

À lire aussi : Mincir quand on est porteur du gène de l’obésité, c’est possible !

Comment peut-on soigner ce trouble ?

Le traitement dépend de la gravité du trouble. Si le problème est difficile à résoudre, une thérapie comportementale peut-être une solution efficace. Un psychologue aidera à comprendre l’origine du problème et ce qui déclenche les crises, et ainsi réduire les émotions négatives.

L’hyperphagie se soigne également avec l’aide d’un nutritionniste de façon à retrouver un équilibre alimentaire. Le but c’est de diminuer les restrictions pour éliminer les risques de perte de contrôle, qui conduisent aux crises hyperphagiques.

Quoi faire pour éviter de manger en trop ?

Vous ne souffrez pas forcément d’hyperphagie, mais vous pouvez avoir tendance à manger plus que nécessaire et ainsi prendre rapidement du poids. Voici quelques astuces qui vous aiderons :

  • Choisissez des aliments faibles en calories. Les fruits et légumes sont peu caloriques et rassasiants en même temps. Tout ce qui est fast-food, gâteaux et biscuits vont apporter beaucoup de calories, sans vous remplir pour autant. Donc grignotez léger !
  • Mangez lentement. Si vous manger trop vite, votre cerveau n’a pas le temps de se rendre compte du rassasiement.
  • Mastiquez bien vos aliments et évitez de prendre des aliments trop liquides. L’acte de mâcher est indispensable pour prendre le temps de manger et avoir une vraie sensation de satiété.

Lire aussi: Les 6 bons conseils pour mieux digérer

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *