Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Select Page

Le Stretching Postural pour remplacer le yoga

Le Stretching Postural pour remplacer le yoga

Mare du yoga et du Pilates ? Vous avez envie de découvrir une gymnastique de bien-être qui change de vos activités physiques habituelles. Cette méthode de travail corporel en postures étire et renforce le dos et plus largement, les muscles profonds et posturaux qui nous permettent de tenir debout.

Cette discipline est encore peu connue en France, pourtant le Stretching Postural a été développé à l’Institut National du Sport de l’Expertise et de la Performance (insep). Inventé par le Dr Jean-Pierre Moreau, kinésithérapeute et entraîneur d’athlètes de haut niveau.

Une connexion entre le cerveau et les muscles

Le principe est simple, à partir d’une posture, on crée un étirement qui engage des muscles profonds, les muscles posturaux surtout ceux du dos. Ceux-ci sont en permanence sollicités pour stabiliser la colonne vertébrale lorsqu’on bouge. Grâce à cette pratique on améliore sa posture et on retrouve une meilleure mobilité articulaire. On est plus souples et tous les muscles sont tonifiés en profondeur. En d’autres termes, on tonifie et on affine sa silhouette tout en gagnant une bonne posture.

Isabelle Schwobmann Renouf, enseignante diplômée de Stretching Postural, déclare « […] on obtient plusieurs résultats : on crée des connexions entre le muscle et le cerveau, on sait mieux utiliser son corps et mieux coordonner ses mouvements »

Vous suivez le programme MCM ? Rejoignez-nous sur le groupe d’entraide MCM

Plusieurs muscles qui travaillent

En pratiquant du Stretching Postural on ne travaille pas qu’un seul muscle (ce qui est le cas du stretching classique) mais une chaîne musculaire globales (bas du corps : cuisse et fessiers), les hanches, les bras. Avec la pratique, ces différentes cibles de travail dissipent peu à peu les maux de dos, les raideurs musculaires et articulaires ainsi que les tensions.

La respiration

Ce sont les respirations spécifiques qui nous font nous détendre physiquement et mentalement. Une petite respiration pendant les postures, à la fin de chaque posture une grande respiration de relâchement, et une plus douce en fin de séance. « On respire profondément et on chasse l’air de ses poumons jusqu’à se retrouver en position accroupie pour éliminer toutes les tensions musculaires » précise Lilian Deleyrolle, professeur de stretching postural.

Corrige l’alignement du corps

Cette activité n’a pas une visée thérapeutique mais s’inscrit dans une démarche d’entretien et de prévention pour un mieux-être quotidien. Pendant une séance, on étire les fibres musculaires et ensuite on travaille le renforcement des muscles posturaux du dos. Au final on intègre des réflexes de posture comme savoir se tenir bien droit et on supprime des douleurs récurrentes.  L’efficacité est telle que les sportifs de haut niveau, comme les marathoniens, s’en servent dans le cadre d’une préparation physique pour étirer et renforcer leurs muscles.

« Grâce au travail du tonus musculaire et du placement du corps, le stretching postural est aussi le bon complément d’une autre activité physique », précise Lilian.

Contre le mal de dos

Le sentiment de bien-être est immédiat et particulièrement adapté aux personnes souffrant de douleurs lombaires. Comme la difficulté des exercices a été ajustée en fonction des pathologies, il n’y a aucune contre-indication et le cours est même recommandé à ceux qui souffre de scoliose, lombalgie, cyphose ou lordose. La plupart des participants qui sortent d’une séance de Stretching Postural ont la sensation de ne plus avoir mal au dos.

Le stress du quotidien et les mauvaises positions au quotidien abaissent les épaules, enroulent le dos et verrouillent le diaphragme. Grâce aux étirements, la colonne vertébrale est allongée et la cage thoracique dégagée. Ce qui permet de soulager les problèmes articulaires.

Quatre postures de Stretching Postural®

  1. Un étirement et renforcement musculaire du dos

Debout, vos deux pieds bien ancrés dans le sol, étirez la nuque et amenez lentement vos épaules vers le sol. Les bras sont pendants et la tête vers le sol. Ressentez l’étirement du dos. Maintenez la posture une à deux minutes selon vos possibilités.

Un étirement du psoas, le muscle fléchisseur des hanches

Démarrez debout, un pied devant vous et un genou posé au sol derrière. Lâchez le bassin au maximum vers le sol (comme si vous vouliez mettre le pubis sur le plancher) tout en fléchissant la jambe de devant. Pour plus d’intensité, vous pouvez, si vous le souhaitez, décoller le genou arrière. Le dos reste quasiment à la verticale et part légèrement dans l’oblique. Poussez dans le talon de la jambe derrière pour accentuer l’étirement de la jambe et lâcher encore plus le bassin vers le sol. Vous devez sentir que ça tire dans la jambe derrière et dans le bassin. Cela signifie que le psoas (le gros muscle fléchisseur de la cuisse sur le tronc) s’allonge et s’étire. Changez ensuite de jambe.

Maintenez la posture une à deux minutes selon vos possibilités.

2. Une ouverture de hanches

Allongée sur le dos, bien à plat sur le tapis, attrapez les pointes de pied dans les mains, ouvrez les jambes au maximum vers l’extérieur. Essayez de tendre les jambes au maximum. Une astuce pour y arriver : poussez dans les talons dirigés vers le plafond en tenant les orteils avec les mains. Ressentez ce qui se passe. Vous pouvez tracter tranquillement les pieds vers le sol pour légèrement forcer l’ouverture de hanches mais très peu. Et on cale la petite respiration.

Veillez toujours à allonger le dos (pour protéger les lombaires) et la nuque. Le menton est légèrement rentré vers la poitrine.

3. Un renforcement des quadriceps

Debout les pieds espacés de la largeur des hanches, poussez les fesses à l’arrière comme pour les asseoir sur un banc imaginaire. Gardez le dos à l’horizontale. Placez vos paumes de mains à l’extérieur des genoux, les coudes sont décollés du corps. Les genoux résistent vers l’extérieur, les mains créent une pression en essayant de pousser vers l’intérieur : ces deux points fixes vont aider à étirer la nuque et allonger le dos au maximum. Vous travaillez aussi vos quadriceps (muscle à l’avant des cuisses) en ayant la position assise et le dos à l’horizontale.

Le Stretching Postural combine plusieurs atouts : prévention des douleurs de dos, étirements et renforcement musculaire global en termes de posture et de relâchement corporel et mental.

2 commentaires

  1. Je vais essayer mais ce qui serait vraiment cool c’est d’ajouter une petite vidéo de ces postures que l’on puisse les » voir » pour bien les reproduire 🙂 merci et bonne journée

    Réponse
    • Bonjour So, nous allons bientôt en postez de news arriverons bientôt 🙂

      Réponse

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PROGRAMME MINCEUR
INTEGRAL
Faites votre bilan personnalisé
GRATUIT
Vous êtes *:
F.
H.
Date de naissance *:
/
/
Taille en cm *:
(Ex: 1m65=165)
cm
Poids actuel en kilo *:
kg
Poids souhaité *:
kg
Email * :
Je deviens gratuitement membre VIP newsletter de MonCoachingMinceur.com
* Champs obligatoires

Sondage

Etes-vous accro aux aliments sucrés ?

Pin It on Pinterest