Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Select Page

Comment détecter un coup de chaleur en pleine canicule ?

Comment détecter un coup de chaleur en pleine canicule ?

Cette année, la canicule s’est annoncée bien plus tôt que prévu et il vaut mieux être scrupuleusement vigilant au signe de coup de chaleur. À ne pas confondre avec l’insolation, cette hyperthermie est potentiellement mortelle et peut survenir à tout âge. Pour éviter de filer irrémédiablement aux urgences, on vous aide à reconnaître les signes.

Qu’elle est la différence entre une insolation et un coup de chaleur (ou hyperthermie) ?

Le coup de chaleur et l’insolation sont confondus très fréquemment. La forme la plus courante et la moins grave de l’hyperthermie est l’insolation, liée à une exposition prolongée au soleil.

Alors que celle-ci est causée par les rayons de soleil qui frappent directement sur la tête, le coup de chaleur est beaucoup plus dangereux et peut arriver soudainement. Quand vous faites des efforts physiques dans un environnement chaud et humide vous êtes susceptible d’en souffrir.

Le coup de chaleur se produit lorsque le corps ne parvient pas à se refroidir, à la suite d’une exposition à une trop forte température de longue durée. L’hyperthermie devient alors une urgence médicale et doit être soigné rapidement pour éviter des séquelles neurologiques. En effet, lorsque la température du corps est trop élevée et dépasse les 39°, le cerveau et les organes vitaux peuvent être endommagés.

À lire aussi: 10 astuces pour combattre la chaleur

Quelles sont les personnes les plus exposées à ce risque ?

Les plus exposés sont généralement les nourrissons et les personnes âgées. Ceux-ci ne ressentent pas la soif ou ne perçoivent pas toujours bien la chaleur, et par conséquent se déshydratent plus vite, car ils ne transpirent pas suffisamment.

Les personnes qui souffrent de maladies cardio-vasculaires, les diabétiques, les personnes sous antidépresseurs ou les patients qui prennent certains médicaments au long cours, tels que des bétabloquants, des diurétiques ou des anti-inflammatoires doivent également prendre garde.

Il peut toucher les sportifs qui s’entraînent aux heures les plus chaudes de la journée ou les personnes qui font de longs trajets toute la journée dans des voitures non climatisées. Autres personnes à risque:  les travailleurs du bâtiment, les salariés des pressings, les boulangers, et les cuisiniers car ils sont tous exposés durablement à la chaleur.

Mais attention, quand le thermomètre s’emballe, n’importe qui peut être victime d’un coup de chaleur.

À lire aussi: Vrai ou Faux : plus on transpire, plus on maigrit ?

Quels sont les symptômes d’alerte ?

Pour éviter le coup de chaleur autant que possible, il est convenable que vous soyez en mesure de le repérer rapidement. Voici les signes les plus courants, classés par ordre de gravité : 

  • Des nausées ou vomissements ;
  • Des forts maux de tête ;
  • Une faiblesse ou une fatigue généralisée ;
  • Des vertiges et étourdissements ;
  • Une sensation de chaleur et transpiration abondante ;
  • Une soif excessive, signe que le coup de chaleur s’accompagne d’une déshydratation ;
  • Une respiration rapide et rythme cardiaque qui s’accélère ;
  • Une peau chaude, rouge et sèche, yeux cernés, langue sèche. Cela signifie que la personne ne transpire plus et c’est un indice d’une déshydratation très grave ;
  • Une fièvre qui atteint les 40°c ;
  • Des troubles de la conscience, comme des délires ou des pertes de connaissance ;
  • Des convulsions ;
  • Le coma;
  • L’arrêt cardiaque est le risque majeur de l’hyperthermie.

Pour éviter d’en arriver là, mieux vaut donc prendre des mesures de prévention. Surtout, n’attendez pas que les premiers signes d’alarme se manifestent pour réagir.

Alors, que faire face à un coup de chaleur ? 

  • En attendant les secours, vous devez installer rapidement la personne dans un endroit frais et à l’ombre, et lui enlever ses vêtements. Essayez de l’éventer en créant un courant d’air proche d’elle.
  • Faites la boire de l’eau fraîche en quantité suffisante. L’alcool, le café et les sodas sont totalement déconseillés, car ils favorisent la déshydratation.
  • Appliquez des serviettes humides sur la peau pour faire baisser la température corporelle. Attention : ne prenez pas de douche froide ! Cela augmente le risque de choc thermique, très dangereux pour le cœur.
  • Mouillez-lui la peau et si possible, lui placer des sacs de glaçons sur les bras et les cuisses.

Sans ces mesures pour refroidir le corps au plus vite, l’hyperthermie va progresser. En général, les coups de chaleur disparaissent avec ces simples astuces. Mais si la personne fait un malaise et présente des signes forts de déshydratation, appelez les secours médicaux. La déshydratation peut s’aggraver très vite et entraîner des dommages irréversibles aux organes vitaux, voir le décès en quelques heures.

À lire aussi: Des bons conseils pour protéger vos yeux du vilain soleil

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PROGRAMME MINCEUR
INTEGRAL
Faites votre bilan personnalisé
GRATUIT
Vous êtes *:
F.
H.
Date de naissance *:
/
/
Taille en cm *:
(Ex: 1m65=165)
cm
Poids actuel en kilo *:
kg
Poids souhaité *:
kg
Email * :
Je deviens gratuitement membre VIP newsletter de MonCoachingMinceur.com
* Champs obligatoires

Sondage

Etes-vous accro aux aliments sucrés ?

Pin It on Pinterest