Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Select Page

Comment gérer le passage à l’heure d’hiver

Comment gérer le passage à l’heure d’hiver

Le passage à l’heure d’hiver c’est ce soir ! On va pouvoir dormir une heure de plus à partir de ce soir, une bonne nouvelle ! Cependant, ce changement d’heure n’est pas sans effets secondaires pour notre organisme. Dans certains cas, cela peut même entrainer de tels dérèglements qu’on se sent un peu en “jet lag”. Il est donc important de prendre quelques précautions pour bien accueillir ce changement d’heure.

paradis du thé

Ce dimanche 29 Octobre à 03h00, il sera enfaite 02h00 du matin ! Comme le veut cette « tradition » instaurée depuis le début du siècle dernier, nous allons remettre nos pendules à l’heure d’hiver.
C’est une bonne nouvelle pour les couche-tard et ceux qui souffrent de « flémingite aigue », qui pourront lézarder une heure de plus le dimanche matin. En contrepartie, la nuit tombera plus tôt, ce qui n’est pas forcément évident pour le moral. Le manque de soleil et les jours plus courts peuvent perturber le rythme biologique et déteindre sur l’humeur, la forme générale, l’appétit et très souvent le sommeil.

À lire aussi : Somnifère et manque de sommeil : dite stop au cercle vicieux

Des conséquences néfastes pour la santé

Il faut d’abord comprendre que, le sommeil fonctionne par cycles de 24 heures. Il peut donc être perturbé pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

On se sent plus fatigué que d’habitude, moins motivé au travail, on sort moins, on se renferme et on est plus souvent de mauvaise humeur.

Le changement d’heure est considéré par certains spécialistes comme encore plus néfastes sur la santé que le décalage horaire lié aux changements de fuseaux lors de voyages. Cette gêne peut non seulement provoquer des troubles du sommeil, mais aurait également un impact sur l’appétit, la capacité de travail, la concentration et même l’humeur.

Les troubles liés au changement d’heure seront plus fréquents chez certaines personnes, on peut facilement distinguer 3 groupes à risque :

  • Les enfants et en particulier les bébés
  • Les personnes âgées
  • Les personnes malades
  1. Commencer par décaler vos horaires

Si vous en avez la possibilité, le samedi soir, ou pendant vos jours de repos, essayez de vous coucher une heure plus tard. Le secret est dans le fait de décaler progressivement les horaires des repas et du coucher pendant 2 à 3 jours, par le suite le réveil se régulera par lui même. C’est ce que conseille le Dr Blandine Bellot, pédiatre à Marseille.

Concernant les enfants, elle ajoute « il ne faut pas hésiter à faire patienter l’enfant au réveil et accepter qu’il soit un peu grognon pendant quelques jours… Pour les enfants en âge de comprendre, on leur explique et on profite des vacances pour être moins strict sur les horaires pour ne pas imposer un changement trop brutal ».

  1. Mettre ses équipements électroniques à l’heure la veille

Il est vrai que de nos jours, la plupart de nos appareils électroniques mettent automatiquement à jour leur horloge, mais si ce n’est pas le cas, il est conseillé de mettre vos horloges à l’heure, la veille au soir. L’oublie de changer l’heure de ses appareils électroniques et horloges peut être une source de stress pour beaucoup de Français. Certains ont peur d’arriver trop tôt et d’autres d’arriver en retard au travail, afin d’éviter cette angoisse inutile, préparez vos équipements la veille

  1. Préparez vos affaires la veille

Pour aborder les matins du bon pied, le meilleur conseil que l’on puisse vous donnez et de préparer vos affaires la veille. Sortez vos affaires que vous allez porter demain, préparez votre sac, vos chaussures et même la table de votre petit-déjeuner.

Ce sont des petits gestes qui vous feront gagner du temps au lit, mais également ils vous permettront de ne pas stresser dès le matin.

  1. Dînez léger et pas trop tard

Des trois repas obligatoires dans la journée, le dîner est celui qui doit être le plus léger. Et deuxième règle, dînez tôt. Même s’il est conseillé de décaler ses horaires, il ne faut pas non plus dîner une heure avant le coucher.

Si vous dînez assez tard, ou que vous mangiez trop gras, trop lourd, la digestion ne sera pas facilitée et va directement interférer avec votre sommeil.

  1. Faites-le plein de vitamines

Autre risque lié au passage à l’heure d’hiver : l’envie de grignoter. Souvent pour compenser une éventuelle baisse de moral, ou tout simplement car le temps s’y prête, le grignotage s’installe.

Afin de parer à ces désagréments et garder la pêche pendant cette transition on fait le plein de vitamines. Que ce soit en profitant de quelques rayons de soleils pendant votre pause au travail, ou bien en vous baladant tout simplement, toute lumière venant du soleil est bonne à prendre ! La luminothérapie constitue aussi une bonne solution pour lutter contre ces dépressions saisonnières.

Côté alimentation, on mise sur les vitamines (C, acerola) et une cure de magnésium pour lutter contre le stress et la fatigue. Les fruits et légumes colorés sont vos meilleurs alliés, ils doivent obligatoirement rentrer dans votre alimentation quotidienne.

À lire aussi : Où trouver de la vitamine D quand il n’y a pas de soleil ?

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PROGRAMME MINCEUR
INTEGRAL
Faites votre bilan personnalisé
GRATUIT
Vous êtes *:
F.
H.
Date de naissance *:
/
/
Taille en cm *:
(Ex: 1m65=165)
cm
Poids actuel en kilo *:
kg
Poids souhaité *:
kg
Email * :
Je deviens gratuitement membre VIP newsletter de MonCoachingMinceur.com
* Champs obligatoires

Publicité

close-link

Pin It on Pinterest