Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Select Page

Bactéries alimentaires : les précautions pour s’en protéger

Bactéries alimentaires : les précautions pour s’en protéger

Comment s’assurer que les légumes et la viande que nous mangeons sont sains ? Concombre tueur, graines germées contaminées, steaks hachés avariés : la bactérie Escherichia coli entérohémorragique (Eceh) fait la une des journaux depuis fin mai. Résistante au froid, elle disparaît sous l’effet de la chaleur.

Mais au-delà de ce germe désormais tristement célèbre, il en existe de nombreux autres – souches différentes d’E. coli, salmonelles, staphylocoques – à l’origine de la plupart des intoxications alimentaires, heureusement le plus souvent bénignes.

Problème pour qui souhaite perdre du poids : ce sont justement les catégories d’aliments à risques – fruits et légumes, produits laitiers, œufs, viande, poisson –  qui sont recommandés en priorité. De plus, les produits frais, riches en saveurs et en textures, sont l’atout plaisir d’une alimentation équilibrée, ce serait très dommage de devoir s’en priver !

Pour ne pas céder à la psychose et continuer à suivre votre programme minceur en toute sérénité, voici quelques précautions utiles et simples à mettre en place.

 

Approvisionnement : privilégiez les filières connues

Que ce soit pour vos fruits et légumes frais, vos laitages, votre steak de bœuf ou vos sushis préférés, faites confiance au bouche-à-oreille pour vos commerçants de quartier, et aux chartes qualité pour les chaines de grande distribution.

Dans tous les cas, l’approvisionnement local diminue les risques de rupture de la chaine du froid. L’idéal pour les fruits et les légumes à la belle saison : aller se servir directement chez le producteur. Profitez des vacances pour découvrir les joies de la cueillette à la campagne !

Pour les plus urbains, ou les plus inquiets, les produits en conserve ou surgelés restent une option à la fois qualitative et sûre. Dans tous les cas, vérifiez bien que les dates de péremption et de consommation optimale ne sont pas dépassées.

 

Conservation: respectez la chaîne du froid

Les écarts de températures favorisent la multiplication des bactéries : c’est pourquoi on recommande notamment de ne jamais recongeler un produit décongelé.

Au-delà du problème des surgelés et autres glaces, qui sont à transporter dans les sacs isothermes prévus à cet effet, lorsque vous faites vos courses, organisez-vous pour pouvoir placer les produits frais achetés dans une zone de froid dans un délai maximum de 3h. Au-delà, le risque de contamination est réel.

Dans votre cuisine, séparez bien les différentes catégories d’aliments, et ceux qui doivent être cuits de ceux qui resteront crus, de façon à éviter les contaminations croisées. On recommande enfin de conserver la viande, le poisson et les laitages à une température constante de +4°C, aussi veillez à vérifier régulièrement le thermostat de votre réfrigérateur, surtout pendant les fortes chaleurs.

 

Préparation : appliquez les règles d’hygiène

Avant de manipuler les aliments en cuisine, lavez-vous bien les mains à l’eau et au savon. Inutile de passer sous l’eau la viande ou le poisson destinés à être cuits, mais cette précaution peut être utile pour ceux destinés à être consommés crus. En revanche, épluchez et nettoyez soigneusement tous les fruits et les légumes, en ajoutant éventuellement un bouchon de vinaigre blanc dans l’eau de rinçage. Cette dernière astuce permet de diminuer le risque de contamination par 100. Pour une désinfection optimale, plongez vos fruits et légumes dans de l’eau additionnée d’eau de Javel, à raison de 4 gouttes par litre.

Lavez également les planches à découper – utilisez-en de préférence une pour la viande et le poisson et une autre pour les légumes, en les choisissant de couleurs différentes pour ne pas vous tromper – les couteaux et les ustensiles ayant été en contact avec les aliments crus immédiatement après utilisation.

Enfin, ne laissez pas les animaux de compagnie, souvent porteurs de germes, s’approcher de votre plan de travail ! Idéalement, il faudrait pouvoir leur interdire l’accès à la cuisine.

Cuisson : rien de tel que la chaleur pour tuer les bactéries

Les bactéries sont sensibles à la chaleur et disparaissent à partir de 65°C. Concrètement, faites blanchir vos légumes dans de l’eau salée à ébullition (100°C) et concoctez tartes (cuisson au four à 180°C), compotes et confitures avec les fruits de saison.

Pour la viande et le poisson, faites les cuire dans les 24h après leur achat, ou bien congelez-les pour une meilleure conservation. En ce qui concerne le bœuf, la volaille et le porc, une cuisson à cœur est recommandée pour plus de sécurité, notamment pour les enfants et les personnes âgées : comptez au moins deux minutes à 70°C.

Enfin, évitez de manger cru, sauf si vous êtes sûr de la provenance des produits que vous vous apprêtez à consommer.

Une Huile d'olive Miraculeuse

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PROGRAMME MINCEUR
INTEGRAL
Faites votre bilan personnalisé
GRATUIT
Vous êtes *:
F.
H.
Date de naissance *:
/
/
Taille en cm *:
(Ex: 1m65=165)
cm
Poids actuel en kilo *:
kg
Poids souhaité *:
kg
Email * :
Je deviens gratuitement membre VIP newsletter de MonCoachingMinceur.com
* Champs obligatoires

Pin It on Pinterest