Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Sélectionner une page

Pourquoi avons-nous des crottes de nez ?

Pourquoi avons-nous des crottes de nez ?

Bien que les crottes de nez soient généralement considérées comme sales, elles ont leurs rôles à jouer dans les fonctions de notre organisme. Cependant, dans le cas d’un rhume, elles ont tendance à s’écouler en quantité gênante sous forme de morve. Mais en général, elles sont sèches et peuvent être difficiles à ôter. Alors pourquoi interdit-on aux enfants de ne pas se curer les narines avec les doigts ? Quelle est l’utilité de cette sécrétion ? Comment la nettoyer correctement ?

Que sont les crottes de nez ?

Les crottes de nez sont surtout constituées par du mucus. Celui-ci est une production réalisée par les glandes de la muqueuse nasale, qui sont situées proches de celles des liquides lacrymales et salivaires. Durant un rhume, ces glandes sont attaquées par les virus, d’où les narines qui sont bouchées et le fort écoulement constaté. Toutefois, les crottes de nez normaux sont habituellement pâteuses et sèches. Cela vient du fait qu’elles sont mélangées à de la poussière et d’autres particules flottant dans l’air.

Par ailleurs, sa couleur blanchâtre provient de la composition du mucus nasal. En effet, cette sécrétion contient une forte teneur en eau et en enzymes antibactériennes. En particulier, elle inclut du lysozyme, lequel est également présent dans les écoulements oculaires, la salive et le blanc d’œuf.

Les rôles des crottes de nez

Les crottes de nez ont plusieurs attributions. En particulier, elles participent à la fonction respiratoire. En effet, ces sécrétions nasales préparent l’air afin d’optimiser l’oxygénation pulmonaire. Elles servent notamment à augmenter son taux d’humidification, pour ne pas assécher les bronches et éviter que ces derniers soient fragilisés. Cela assure ainsi de profiter d’une protection contre les agressions bactériennes. D’autre part, le mucus réchauffe également l’air avant son transfert vers les poumons. Cela y permet une meilleure fixation de l’oxygène et une élimination plus efficace du gaz carbonique.

Par ailleurs, la sécrétion de la muqueuse nasale s’écoule sur les cils qui tapissent l’intérieur des narines. Ces derniers deviennent alors capables de capter et de retenir les particules inspirées avec l’air. Cela permet notamment de profiter d’une barrière naturelle qui piège les corps étrangers, bactéries et virus. La formation des gros spécimens témoigne ainsi de l’efficacité de ce filtre.

Comment faire pour nettoyer les crottes de nez avec classe ?

Même si l’importance des crottes de nez a été démontrée, il reste nécessaire de les enlever par souci d’hygiène et pour ne pas gêner la respiration. Toutefois, il faut s’abstenir de le faire avec les doigts pour éviter l’infiltration de bactéries dans le nez. La méthode la plus facile est bien sûr de se moucher dans un tissu ou du papier. Cependant, si elles sont présentes en excès, il est conseillé d’utiliser du sérum physiologique pour les nettoyer sainement et efficacement. Néanmoins, il est nécessaire de réaliser l’opération avec une seringue de 20 ml. Le liquide doit alors être injecté par une narine et évacué par l’autre.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *