Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Sélectionner une page

La cuisson au barbecue est-elle vraiment cancérigène ?

La cuisson au barbecue est-elle vraiment cancérigène ?

Les périodes estivales constituent les meilleurs moments pour profiter d’une grillade en famille ou entre amis. Mais ces moments de régalades, s’accompagnent souvent des inquiétudes sur le côté nocif du barbecue.

Ce mode de cuisson, est-il vraiment cancérigène ? Rassurez-vous, il est possible d’en profiter sans avoir à craindre pour votre santé. Cela nécessite toutefois, un certain nombre de précautions que nous vous décrivons dans cet article.

Cuisson au barbecue : en quoi est-ce nocif pour la santé ?

Si la cuisson au barbecue constitue un facteur de risque cancérigène, c’est surtout en raison du gras qui s’écoule lors de la cuisson des viandes et poissons. En effet, ce gras qui s’écoule, prend feu au contact des braises, provoquant ainsi, une carbonisation de l’aliment. Il s’en suit, la formation de deux types de molécules cancérigènes : les acides aminés hétérocycliques (HCA) et les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP).

Cela dit, il ne faut pas entièrement imputer cette réaction à la seule cuisson au barbecue, puisque toute cuisson d’aliment à haute température augmente les risques de cancer. L’idéal serait déjà d’éviter de consommer les parties noircies des aliments.

Faut-il pour autant, dire adieu au barbecue ? Nous pensons que non, car le risque de développement du cancer dépend de plusieurs facteurs (alimentation, habitudes de vie, génétique, fréquence de consommation du barbecue, etc.). Mieux, il est possible de profiter du barbecue sans avoir à courir le moindre danger.

Conseils pour profiter de la cuisson au barbecue sans danger

En premier lieu, vous devez privilégier la cuisson lente tout en veillant à placer les viandes ou le poisson à 10 cm minimum des braises. Inutile de préciser qu’avec la cuisson lente, il faudra veiller à ce que la viande ou le poisson soient bien cuits, sans quoi, bonjour les intoxications alimentaires. Par mesure d’hygiène, veuillez séparer les viandes cuites et crues.

Pendant la cuisson, évitez l’écoulement du gras sur les briquettes du barbecue. Cela pourra se faire en enlevant tout gras visible sur les viandes et en optant pour des coupes de viande maigre (volaille ou poisson). Evitez aussi, le contact direct du feu avec la viande, en cuisant en papillote sur la grille du dessus.

En dehors de la graisse, le jus de viande est aussi capable d’attiser la flamme de feu sur le barbecue. Vous pouvez éviter cela en multipliant les retournements de la viande pour diminuer les écoulements de jus. Il faudra en outre éviter de piquer la viande en optant pour une pince ou une spatule.

La surface de la viande devra être protégée grâce à une marinade faite à base d’un mélange contenant du vinaigre ou du jus de citron.

En revanche, le type de barbecue n’a aucune influence sur la variation du risque de cancer. Opter pour un barbecue au gaz, au bois ou à l’électricité, ne change rien à la cuisson, l’important étant de toujours, bien nettoyer la grille.

Qu’en est-il de la cuisson des légumes ?

Le risque cancérigène ne concerne que la cuisson des viandes et poisson, pas les légumes. En effet, les molécules cancérigènes HAP et HCA ne se forment qu’avec les aliments riches en gras et en protéine. Vous pouvez donc opter pour des recettes de cuisson au barbecue sans viande en toute quiétude.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *