La scoliose se définit comme étant une déformation de manière permanente de la colonne vertébrale. Cette pathologie peut se présenter aussi bien chez les adultes que les enfants. Diverses précautions doivent être adoptées pour atténuer le développement et les symptômes de cette maladie.

Outre le fait d’adopter une position de sommeil correcte, le patient doit disposer d’un matelas offrant confort et soutien optimal. Par conséquent, le choix du couchage est crucial et doit se faire suivant différents critères.

Épaisseur du matelas

Tout d’abord, vous devez définir la dimension du matelas pour votre enfant souffrant de scoliose en fonction de la taille de son lit. S’il dort dans un lit 160×200, il est judicieux de choisir un matelas 2 places. Outre la largeur et la longueur du matelas, il faut aussi insister sur l’épaisseur de la literie qui joue un rôle très important dans le soulagement des douleurs dorsales.

Cependant, notez qu’un matelas épais ne garantit pas, automatiquement, un meilleur accueil. Par conséquent, il est préférable de se tourner vers un modèle avec une bonne épaisseur. Pour un enfant atteint de scoliose, vous devez privilégier un matelas avec une épaisseur d’au moins 25 cm.

Par ailleurs, vous devez considérer la densité de la literie qui décrit la répartition de la matière au cœur du garnissage. Pour les enfants, un matelas bénéficiant d’une densité de 25kg/m3 est un excellent choix.

Durant le sommeil, il est important que la colonne vertébrale de l’enfant soit parfaitement et continuellement alignée, notamment s’il est atteint de scoliose. De ce fait, il lui faut un matelas qui ne s’affaisse pas à cause de ses différents mouvements durant la nuit. Autrement dit, un matelas qui lui procure un parfait soutien du dos. Ce facteur repose sur deux éléments essentiels : la fermeté et les matériaux de la literie.

Fermeté

Au moment de choisir un matelas pour enfant pour soulager sa scoliose, la fermeté est un élément à ne pas négliger. À noter que la fermeté d’un matelas doit être définie en fonction du profil du dormeur. Pour vous aider dans votre choix, vous devez vous référer à l’échelle de fermeté établie par les concepteurs de matelas.

Cette dernière varie de 1 à 10. Vous l’avez compris, plus la valeur sur l’échelle augmente, plus le matelas devient plus ferme. Le choix du niveau de fermeté du matelas pour votre petit doit s’effectuer en fonction de son poids.

Conformément aux recommandations de nombreux rhumatologues, les patients souffrant de scoliose doivent opter pour un matelas ni trop ferme ni trop moelleux.

Dans ce sens, il est conseillé de choisir un modèle dont le niveau de fermeté est compris entre 3 et 8. En effet, un matelas de fermeté moyenne favorise l’alignement de la nuque avec les cervicales ; il permet une bonne récupération des muscles grâce à son soutien enveloppant.

Outre le critère de la fermeté, un bon matelas doit aussi être capable de soulager les points de pression du corps de votre enfant. Pour cela, il vous suffit de lui procurer un modèle de couchage pourvu de zones de confort.

À noter qu’un essai en magasin est conseillé afin de déterminer la fermeté adaptée à votre petit. Ceci étant dû au fait que tous les types de matelas n’offrent pas les mêmes sensations de confort.

Les matières recommandées

Choisir un matelas contribuant au soulagement d’une scoliose revient à considérer les matières qui le composent. En effet, les variétés de matières et de technologies dont se dotent les différents types de matelas ont des impacts sur le confort du dormeur. Pour venir à bout des douleurs dorsales, quelques matières sont à privilégier.

Celles-ci peuvent aussi bien constituer l’âme de la literie, le garnissage ou encore le coutil.

  • Le matelas en mousse à mémoire de forme : composé de plusieurs couches de mousse polyuréthane et la mousse viscoélastique haute-densité, cette technologie est adaptée pour soulager un mal de dos. Et pour cause, elle promet un soutien à la fois ferme et moelleux. Ce type de matelas a la particularité de retrouver sa forme initiale à la suite des mouvements effectués par le dormeur durant son sommeil.
  • Le matelas en latex naturel ou synthétique a aussi sa place dans une chambre à coucher d’un enfant souffrant d’un mal de dos chronique. En plus de lui fournir un meilleur soutien, cette technologie se distingue par sa bonne aération ainsi que par son caractère hypoallergénique.

Le choix du matelas est primordial pour un enfant atteint de scoliose. En plus de limiter l’aggravation de la déformation, dormir dans un bon matelas peut l’aider à prévenir les douleurs et lui garantir des nuits paisibles.