Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Sélectionner une page

Les meilleures huiles (ou pas) pour cuisiner !

Les meilleures huiles (ou pas) pour cuisiner !

Les gras sont bénéfiques et indispensables pour notre santé. Cependant, il est important de connaître les différents types de graisses et d’apprendre à faire les bons choix. Certaines graisses peuvent nuire à notre santé et augmenter le risque de développer une maladie cardiovasculaires; tandis que d’autres peuvent nous en protéger.

En général, les huiles sont divisés en trois catégories, selon le type d’acide gras qu’elles contiennent :

  • Saturés : ils sont stables même lorsqu’ils sont exposés à la chaleur et la lumière. Les huiles avec des niveaux élevés d’acides gras saturés sont souvent le meilleur choix pour la cuisson.
  • Mono-insaturés : sont relativement stables lorsqu’ils sont exposés à la chaleur, mais ils ne fonctionnent bien que lorsqu’ils sont exposés à basse ou moyenne température.
  • Polyinsaturés : ils sont instables et peuvent produire des niveaux significatifs de radicaux libres lorsqu’ils sont exposés à la chaleur. Ils ne devraient pas être utilisés pour la cuisson.

Les meilleurs huiles pour cuisiner

L’huile de coco :
L’huile de coco est une graisse saturée qui a été associée à une réduction des taux de cholestérol qui peut promouvoir d’autres avantages pour la santé, tels que l’augmentation de l’énergie et la préservation d’un système digestif sain. Elle peut résister à la chaleur nécessaire pour cuisiner la plupart de vos recettes.

L’huile de palme :
L’huile de palme  est très riche en graisses saturées. Elle reste stable à des températures élevées. Très nutritive, cette huile possède d’excellentes caractéristiques. Il est tout de même difficile de trouver de l’huile de palme de qualité de nos jour, sans oublier les conséquences pour la planète que sa production engendre.

Le beurre :
Le beurre contient des graisses saturées saines : le corps le reconnaît comme naturel et peut facilement le métaboliser. C’est une excellente option pour la cuisson car il ne produit pas de produits toxiques.

Le saindoux :
Le saindoux atteint rapidement la bonne température pour frire des aliments et les rend beaucoup plus sains. Il contient des nutriments essentiels qui sont bénéfiques pour la santé tels que les vitamines B et C, et des minéraux tels que le phosphore et le fer. Il a une composition parfaitement équilibrée avec environ 40% de gras saturés, et 45% de matières grasses mono-insaturées.

Les huiles intermédiaires

L’huile d’olive :
En général, l’huile d’olive peut être utilisée pour la cuisson, mais il faut être attentif à la température: au-dessus de 180 degrés, l’huile s’oxyde et perd ses propriétés. C’est une grande source de gras mono-insaturés, qui aident au contrôle du mauvais cholestérol et réduit les risques de maladies cardiaques.

L’huile d’avocat :
L’huile d’avocat a une composition similaire à celle de l’huile d’olive, avec la présence importante d’acides gras mono-insaturés et certaines graisses saturées et polyinsaturés. Elle est pleine de graisses saines et offre des avantages supplémentaires pour la santé tels que la réduction potentielle de maladies cardiaques. Elle est également très riche en vitamines, minéraux et antioxydants.

Quelles-sont les huiles à éviter ?

Quand on parle de  cuisine, l’une des choses les plus importantes à considérer est la stabilité des huiles ou des graisses utilisées. Plus les graisses sont insaturées, plus elles risquent d’être endommagées par leur oxydation.

La destruction des doubles liaisons de gras mono-insaturés et en particulier de graisses polyinsaturées (huile de soja, maïs, tournesol) génère des produits toxiques au cours du processus de cuisson. Cette toxicité pour former des processus inflammatoires et favorise l’apparition de cancers, lorsqu’elle est ingérée sur le long terme.

Les huiles à éviter sont :

  • l’huile de soja
  • l’huile de maïs
  • l´huile de coton
  • l’huile de tournesol
  • l’huile d’arachide

Malheureusement, ces huiles ont une réputation de produits relativement sains et peu coûteux. La vérité est que toutes ces huiles produisent des substances chimiques, toxiques et hautement nocives lorsqu’elles sont chauffées. Elles s’oxydent facilement et forment des radicaux libres. La plupart des plantes utilisées pour la production de ces huiles sont génétiquement modifiées. Elles sont également riches en oméga-6 et en acides gras qui, à long terme, sont associés à l’obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *