Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Sélectionner une page

Stressé ? Le magnésium et vos gènes en sont peut-être la cause

Stressé ? Le magnésium et vos gènes en sont peut-être la cause

Parmi l’immense gamme des compléments alimentaires, le magnésium est dans le top 10, et sa popularité se confirme de plus en plus. Normal: les médecins ou les pharmaciens n’hésitent pas à en prescrire ou à en donner en cas de fatigue, d’apathie, d’irritabilité, de stress. D’ailleurs il reste au top des suppléments diététiques les plus vendus depuis des années.

Mais manque-t-on vraiment de magnésium et sa prescription en tant que supplément est-elle toujours justifiée ?

Qu’est-ce que c’est le magnésium ?

Environ la moitié de notre stock de magnésium se trouve dans les cellules des tissus corporels et des organes, l’autre moitié dans les os. Seulement 1% du magnésium de notre organisme se trouve dans le sang. Le corps doit fournir des effort importants afin de garder constants ses niveaux de magnésium.

Il est utilisé dans plus de 300 réactions biochimiques. Il aide à maintenir les fonctions normales des muscles et des nerfs, régule le rythme cardiaque et renforce les os. Il est également impliqué dans le métabolisme énergétique et la synthèse des protéines. Il est aussi important dans la croissance et la régénération cellulaire. Il aide à lutter contre la fatigue, les maux de crâne, et participe à un bon fonctionnement de l’appareil reproductif féminin. Il a également des propriétés antistress.

Carence en magnésium. Quelles sont les conséquences sur l’organisme ?

Beaucoup de Français ne consomment pas assez de magnésium. Cependant, une déficience en magnésium est très rare chez les adultes. Elle est habituellement due à une perte anormale dans les urines, à cause de problèmes gastro-intestinaux ou de diabètes. Les traitements aux diurétiques, certains antibiotiques ou médicaments utilisés pour traiter les cancers peuvent augmenter cette perte de magnésium urinaire. Une grande consommation d’alcool est également souvent associée à une déficience en magnésium.

Les signes de carence les plus courants sont la désorientation, la perte de l’appétit, la dépression, l’anxiété, les contractions musculaires, les tremblements et convulsions, la constipation, un rythme cardiaque anormal, les spasmes coronaires et parfois des crises d’épilepsie ou plus simplement des papillonnements des paupières.

Magnésium et génétique

Les adultes en bonne santé qui mangent des aliments variés n’ont pas besoin de prendre de magnésium en supplément. Une prise complémentaire de magnésium peut être nécessaire, pour les personnes dont les conditions médicales font qu’elles ont une importante perte urinaire. Nous parlons par exemple des diabétiques, des personnes qui abusent de l’alcool… Le déficit de magnésium peut contribuer à un sentiment de stress physique et mental, en particulier si on fait partie de la population qui retient mal le magnésium pour des raisons génétiques.

La concentration en magnésium des globules rouges est cependant influencée par l’hérédité. En France, 18 % de la population retient moins bien le magnésium et se trouve donc vulnérable au stress et à ses manifestations cardiovasculaires. Une étude de 2011 indique qu’un changement au niveau du gène Cnnm2 influence une protéine ancrée dans la membrane du foie et des cellules intestinales et qui contrôle l’absorption du magnésium dans le flux sanguin. Lorsque ce processus cesse de fonctionner, le flux sanguin ne parvient pas à absorber le magnésium, qui est excrété à travers l’intestin et l’urine, autrement dit perdu.

Où trouver le magnésium pour compenser les pertes ?

Une alimentation riche en céréales complètes, en cacao, gingembre et curcuma, légumes verts, légumes secs et oléagineux, et certaines eaux minérales peut suffire pour compenser les besoins du corps et rattraper une carence. Attention, seul un tiers du magnésium que nous ingérons sera absorbé, le reste étant évacué.

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *