Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Sélectionner une page

La musique nous rendrait plus fort

La musique nous rendrait plus fort

Certaines musiques éveillent en nous un sentiment de toute-puissance et par conséquent influence nos comportements sociaux. C’est ce que révèle une étude menée à la Northwestern University dans l’Illinois.

Assez curieusement, cet effet a été relativement peu étudié jusqu’à présent, indique cette équipe de la Northwestern University (Chicago). Or, la plupart d’entre nous l’ont déjà ressenti instinctivement, alors que la musique est fréquemment utilisée pour « gonfler le moral » (pensons à l’hymne de la Champions League avant les matchs de foot, par exemple).

Dans un premier temps, les chercheurs ont testé l’effet de différents types de musique différentes (reggae, hip-hop, rock, …) sur 75 participants. L’équipe a alors classé ces derniers en fonction du degré de puissance ressenti par chacun des participants.

La musique affecte nos comportements sociaux

Dans l’expérience suivante, les chercheurs ont analysé la façon dont chacune de ces musiques affectait les comportements sociaux. Les participants ont par la suite effectué différentes tâches interactives, tandis que les chercheurs analysaient la façon dont ils se comportaient en communauté : leur aisance en public, leur esprit de compétition, leur pouvoir de persuasion, …

Les chercheurs ont constaté que les musiques jugées « puissantes » par les participants influençaient la réalisation des différentes tâches. Ils avaient tous un sentiment d’assurance qui avait augmenté. Par exemple, ceux qui venaient d’écouter « we will rock you » de Queen avaient d’avantage tendance à faire le premier pas et à s’affirmer lors d’un débat.

Les basses

À partir de ces recherches, l’équipe a entrepris d’étudier le point commun de toutes les musiques « puissantes ». Les résultats ont montré que le secret résidait dans le niveau de basses. Plus les basses étaient amplifiées, plus le sentiment de puissance était affirmé.

Une autre étude a confirmé ce premier résultat. Les chercheurs ont fait une série d’expérience où ils ont modifié les niveaux de basses. Un même morceau dans lequel on avait amplifié les basses inspirait davantage un sentiment d’assurance chez les participants. Ils précisent également qu’une autre expérience a écarté l’hypothèse selon laquelle les paroles influençaient les comportements.

Se préparer pour la compétition

D’après les chercheurs, ces résultats semblent répondre à « l’hypothèse de la contagion», fondée sur l’idée que les personnes miment intérieurement ce qu’ils entendent dans leur environnement. Dennis Hsu, le principal auteur de l’étude, explique avoir eu l’idée de ces expériences en observant des athlètes en phase de concentration, casque sur la tête, avant de grandes compétitions sportives : « La façon dont ces athlètes se plongent dans la musique – certains gardent les yeux fermés, d’autres bougent légèrement en rythme – porte à croire que la musique favorise la préparation mentale, l’endurcissement en vue de la compétition qui se prépare ».

A la lumière de ces observations, les auteurs considèrent que le recours à la musique peut optimaliser les performances dans un éventail de domaines, comme la négociation, la productivité, l’entretien d’embauche ou une campagne de communication. Un outil stratégique, donc, qu’il reste cependant à affiner.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *