Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Sélectionner une page

Microbiote intestinal : une influence sur l’hypertension artérielle

Microbiote intestinal : une influence sur l’hypertension artérielle

Des chercheurs ont récemment signalé le rôle du microbiote intestinal dans le développement de l’hypertension artérielle. L’étude qui vient d’être publiée dans la revue Microbiome prouve que le déséquilibre du microbiote a une forte influence dans l’apparition de cette pathologie.

En quoi a consisté cette étude ?

Les chercheurs ont analysé les selles de 196 patients sains, ou au stade de pré-hypertension ou souffrant d’hypertension. Cela leur a permis de constater une forte diminution de la richesse microbienne chez les participants du groupe hypertendu et du groupe pré-hypertendu, par rapport aux volontaires en bonne santé.

L’hypertension et la pré-hypertension étaient clairement associées à une diminution des bactéries liée à une « bonne santé », mais aussi à une multiplication de bactéries moins favorables.

De plus, la transplantation de microbiote intestinal de rats hypertendus chez des animaux normotendus a été capable de provoquer une hypertension chez ces derniers. Ainsi, les chercheurs ont démontré qu’une hypertension pouvait se transmettre à partir du microbiote, en prouvant l’influence directe du microbiote intestinal sur la pression artérielle.

Le rôle du microbiote 

L’hypertension représente un des principaux facteurs de risque des maladies cardiovasculaires. Les chercheurs sont convaincus que le microbiote intestinal a la capacité de réguler la pression artérielle.

Selon eux, la modification du microbiote intestinal doit être envisagée dans le cadre d’un traitement de l’hypertension. De plus, les nombreuses pistes démontrent le lien entre le microbiote intestinal et les différentes maladies comme le cancer colorectal, le diabète de type 2 ou encore l’athérosclérose. Un microbiote non équilibré (la dysbiose) est également impliquée dans l’apparition de l’obésité, de la dépression et même la maladie d’Alzheimer.

Les spécialistes cherchent maiontenant à vérifier si un traitement à base de probiotiques pourrait faire baisser la pression chez les individus hypertendus.  Ils concluent qu’il est possible de prévenir l’hypertension et diminuer le risque cardiovasculaire en agissant sur le microbiote intestinal, soit en améliorant l’alimentation et le mode de vie, soit avec l’aide de suppléments probiotiques.

Source
Li J, Zhao F, Wang Y, Chen J, Tao J, Tian G, Wu S, Liu W, Cui Q, Geng B, Zhang W, Weldon R, Auguste K, Yang L, Liu X, Chen L, Yang X, Zhu B, Cai J. Gut microbiota dysbiosis contributes to the development of hypertension. Microbiome. 2017 Feb 1;5(1):14. doi: 10.1186/s40168-016-0222-x.

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *