Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Sélectionner une page

La margarine « molle »: plus saine que le beurre ?

La margarine « molle »: plus saine que le beurre ?

Modérer sa consommation de margarine ou de beurre permet aussi de réduire celle de corps gras: ce qui n’est pas du tout négligeable. Nos apports journaliers ne devraient pas dépasser 30% de lipides soit 65 g/jour pour les femmes et 90 g/jour pour les hommes. La quantité de gras totale recommandée selon le sexe est de 65 g/jour pour les femmes et 90 g/jour pour les hommes. 

Le beurre étant un produit naturel (ce qui n’est pas négligeable) contient tout de même du cholestérol et des graisses saturées. Cependant, la margarine qui elle, est un produit transformé, en contient beaucoup moins. Bien au contraire : elle est riche en graisses mono-insaturées bénéfiques pour la santé cardiovasculaire.

Tandis que les gras saturés étaient considérés comme nocifs pour la santé, depuis quelques temps, les scientifiques remettent en cause cette conclusion : il semblerait que la diminution des acides gras saturés dans notre alimentation soit peu efficace contre les maladies cardiovasculaires.

La margarine

La margarines est faite à base d’huile végétale. Cependant, deux types de margarine existent actuellement sur le marché:

  • La margarine dure : faite à partir d’huiles végétales hydrogénées, elle contient des gras trans, nocifs pour la santé cardio-vasculaire. Plus rares sur le marché, il est tout de même important de vérifier l’absence d’acide gras trans sur les étiquettes. Cela concerne les margarines contenant des huiles hydrogénées ou partiellement hydrogénées.
  • La margarine molle non-hydrogénée : ne contiennent pas de gras trans et sont une source d’acides gras mono-insaturés et polyinsaturés, bénéfiques pour la santé cardiaque. En effet, ces gras réduisent le mauvais cholestérol. Elles peuvent également contenir des phytostérols et des oméga-3.

La margarine molle non-hydrogénée est plus saine que le beurre, cependant, ce dernier ne présente aucun risque réel pour la santé. L’important est seulement de le consommer avec modération en privilégiant d’autres sources de « bons » lipides comme l’huile d’olive par exemple.

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *