Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Sélectionner une page

Régime sans gluten : attention aux métaux lourd

Régime sans gluten : attention aux métaux lourd

Les personnes qui ne mangent pas de gluten pour raisons médicales ou par choix seraient plus susceptibles d’absorber davantage de mercure et d’arsenic, mettent en garde des chercheurs. En cause, une contamination plus importante des aliments à base de riz.

Le régime sans gluten, le nouveau régime à la mode. Son côté « healthy » attire de plus en plus adeptes, mais une nouvelle étude inquiète de plus en plus les spécialistes de la santé. En effet, il semblerait que cette diète présente un certain danger : l’arsenic et le mercure y seraient présents en plus grande quantité que dans le cadre d’une alimentation normale.

À lire aussi : Le sans gluten est-il vraiment sans danger ?

Plus de 70% de mercure dans le sang !

Des chercheurs américains ont démontré qu’une alimentation sans gluten présentait des expositions plus fortes à l’arsenic et au mercure, comparé à une alimentation classique. Leur étude a été publié dans le magazine Epidemiology, le 3 Février 2017, et les résultats sont surprenants !

Ils ont étudié 7400 participants, 73 d’entre eux suivaient un régime sans-gluten. Les résultats sont flagrants, les 73 participants adeptes du régime sans gluten présentaient des quantités plus importantes de métaux lourds dans leur organisme. La différence n’est pas négligeable, les scientifiques ont constaté que leurs urines avaient un taux deux fois plus élevé d’arsenic et que leur sang contenait en moyenne 70% de plus de mercure !

D’où viennent ces métaux lourds ?

Les produits sans gluten contiennent souvent de la farine de riz en guise de substitut du blé. Mais le riz est connu pour bio-accumuler certains métaux toxiques comme l’arsenic et le mercure provenant des engrais, du sol ou de l’eau. Malgré cela, les effets sur la santé des régimes riches en riz sont peu connus.

Contrairement au riz, le blé a la capacité de d’absorber les métaux lourds, notamment l’arsenic et le mercure.

« Ces résultats indiquent qu’il pourrait y avoir des conséquences imprévues de manger un régime sans gluten. Mais plus de recherches sont nécessaires avant que nous puissions déterminer si ce régime pose un risque sanitaire significatif », explique l’auteur principal de l’étude publiée dans le journal Epidemiology, le Pr Maria Argo.

À lire aussi : Le teff : le super-aliment sans gluten

Pas d’aliments sans métaux lourds

Dans un rapport d’information publiée à ce sujet, le Sénat expliquait ainsi que « l’alimentation reste la source majeure d’exposition aux métaux lourds », et pas seulement pour les « sans gluten. Selon l’auteur de ce rapport, « il existe un ensemble de variables extrêmement diverses empêchant toute conclusion simple, sauf peut-être une : il n’y a pas d’alimentation sans métaux lourds »

Attentions aux produits pour bébés !

Ces résultats sont d’autant plus à nuancer car les adeptes du « gluten free » ne sont pas les seuls à avoir de telles substances dans leur corps. L’année dernière, l’Anses mettait aussi en garde les consommateurs contre les préparations infantiles. Déconseillées les 6 premiers mois de vie du nourrisson, les produits alimentaires pour bébés sont à surveiller avec attention car ces derniers contiennent d’inquiétantes doses de métaux lourds et pollution organique. Voilà pourquoi il est important de varier l’alimentation de son enfant, mais également la sienne afin de limiter l’exposition aux métaux lourds.

Partagez vos avis sur la page Facebook du site !

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *