Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Sélectionner une page

Un médicament qui contrôle l’appétit, fait mincir et qui prévient le diabète

Un médicament qui contrôle l’appétit, fait mincir et qui prévient le diabète

Un médicament pour le contrôle de l’appétit a empêché l’apparition du diabète type 2 chez 80% des patients, qui ont été testés dans une étude scientifique britannique, publiée récemment dans la revue spécialisée Lancet.

La substance qui augmente la production des hormones de suppression d’appétit dans les intestins, a été testé chez des personnes ayant un excès de poids et au stade de pré-diabète.

Le pré-diabète qu’est-ce que c’est ?

Cette condition est un signal d’alarme qui se caractérise par une glycémie plus élevée que la normale. Celle-ci peut évoluer vers le diabète type 2, une maladie métabolique qui se traduit par un excès de sucre dans le sang.

L’état pré-diabétique, qui se soigne avec une activité physique régulière et un régime alimentaire sain, devient très difficile à traiter quand il y a une progression vers le diabète, qui conduit dans certains cas à la cécité, à des lésions nerveuses et à la mort.

Quel est le rôle de ce médicament ?

Les experts en obésité du Imperial College de Londres ont utilisé ce médicament déjà connu pour combattre l’obésité et le diabète, et ont réussi à freiner la progression de la maladie, avec un programme d’exercice.

Le principe actif de ce médicament est la liraglutide, une substance qui contient une hormone de satiété. Le liraglutide a pour effet de diminuer l’appétit et permet de prendre des repas moins riches en calories. Cette hormone synthétique a exactement le même effet d’une hormone naturellement sécrétée par l’organisme (GPL-1 humain). Malheureusement, elle existe en faible quantité chez les obèses, ce qui les poussent à manger plus que le normal.

En quoi a consisté cette étude britannique ?

L’étude a impliqué 2.254 adultes obèses au stade de pré-diabète de 27 pays, qui ont été séparés en deux groupes. L’un des groupes a reçu des injections quotidiennes de liraglutide, mais les deux groupes ont été soumis à un régime alimentaire spécial et un plan d’’exercices.

Après trois ans d’expérience, les résultats ont démontré que les patients qui ont pris du liraglutide avaient moins 80% de chances de développer le diabète type 2.

Le docteur Carel Le Roux, le co-auteur de l’étude, a déclaré que ces résultats révolutionnaires peuvent entrainer la conception d’un médicament sûr et efficace pour inverser le pré-diabète et prévenir le diabète chez 80% des personnes qui possèdent les facteurs de risques.

Les conclusions des chercheurs

En plus de son effet sur la régulation de la glycémie et la diminution de l’appétit, le liraglutide serait avantageux pour la santé des patients diabétiques en surpoids et des personnes obèses en général.

D’après d’autres études effectuées par le laboratoire pharmaceutique Novo Nordisk, il favoriserait la perte de poids lorsqu’il est associé à un régime faible en calories. Les participants suivant un traitement quotidien de liraglutide, associé à un régime et une activité physique régulière, ont perdu quatre fois plus de poids que ceux qui n’avaient pas reçu le traitement de liraglutide.

Le liraglutide a surement élargi le choix des traitements pour les personnes souffrant de diabète de type 2, car il offre non seulement un meilleur contrôle du taux de sucre dans le sang, mais aide également à mincir.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *