Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Sélectionner une page

Le stress : comment le canaliser ?

Le stress : comment le canaliser ?

Que ce soit en rapport avec la soirée du weekend dernier ou avec un entretien d’embauche, nous sommes tous concernés par le stress. Il peut parfois nous rendre malheureux mais pas de panique ! Il existe plusieurs manières de le contrôler.

Le stress dans notre cerveau

Nous avons tous besoin de stress pour vivre. C’est lui qui nous fait sortir du lit le matin et qui nous donne de l’adrénaline pour réussir. Cependant, trop de stress peut vite devenir un problème dans la vie de tous les jours. 72% des adultes seraient sujets au stress quand il s’agit de l’argent, 49% par rapport à un événement important et 48% des américains disent que le stress a un impact négatif dans leur vie personnelle et professionnelle.

Donc que se passe-il exactement dans notre cerveau lorsque l’on se sent submergé par le stress ?

Quand notre corps détecte du stress il est stimulé pas l’hypothalamus et produit de l’adrénaline et du cortisol. Ces deux hormones augmentent alors notre rythme cardiaque, notre tension artérielle et temporairement notre énergie ce qui nous aide á nous défendre ou à fuir d’un éventuel danger. Lorsque notre corps reconnait qu’il n’est pas en danger, le niveau d’hormone baisse puis le rythme cardiaque et la pression artérielle reviennent à la normale. Mais souvent, le stress peut nous amener à être en colère, anxieux ou effrayé.

Comment contrôler son stress ?

  1. Se concentrer sur sa respiration : respirer doucement quand vous vous sentez anxieux peux vous aider à retrouver votre état normal et baisser ainsi votre niveau de stress.
  1. Le sport : Pratiquer une activité physique stimule la production d’endorphines. Des chercheurs ont constaté que 40 minutes de sport suffisent à améliorer notre humeur.
  1. Penser positif : rester focalisé sur les choses positives permet d’oublier les choses négatives. Vous serez de meilleure humeur et saurez exprimer votre gratitude.

« Ne vous découragez pas ; c’est souvent la dernière clef du trousseau qui ouvre la porte. »

 Paulo Coelho

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *