Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Sélectionner une page

Le Miel : cet élixir naturel est-il si miraculeux ?

Le Miel : cet élixir naturel est-il si miraculeux ?

Tout le monde sait sans aucun doute, que le miel est un remplaçant sain du sucre. Mais le miel serait-il si avantageux pour la santé comme on le croit ?

Le miel est considéré un antibiotique naturel. Qui n’a jamais pris une tasse de thé avec du miel et citron pour soulager les douleurs de gorge ? Ou une simple cuillère de miel pour la toux ? Ou encore, ajouter du miel dans les fruits pour avoir plus d’énergie ? Ou simplement remplacer le sucre par le miel pour éviter le cholestérol ?   Mais ces remèdes marchent vraiment ?

Le miel est un des aliments nutritionnellement plus riches, cependant sa consommation doit être modérée, d’ailleurs comme la plupart des aliments. De plus, les effets du miel sont différents pour chaque cas. Il peut être un antidote miraculeux contre la toux pour la plupart des gens, mais le miel n’y peut rien pour d’autres.

Vous suivez le rééquilibrage alimentaire MCM ? Rejoignez-nous sur le groupe d’entraide !

Pour mieux comprendre les effets réels du miel pour la santé, le site Buena Vida du journal El Pais a testé quelques théories les plus communs liées à ce édulcorant naturel, et a dissipé quelques mythes :

 Mythe 1: Le miel ne guérit pas les rhumes.

Comme explique un membre du Département de Biologie Végétal de l’Université de Vigo en Espagne, « bien qu’il ait un certain effet hydratant sur les muqueuses, le miel n’a pas un effet décongestionnant sur les voies respiratoires. Il peut oui, aider à soulager la toux sèche persistante. »

À lire aussi : Le vinaigre de cidre : remède naturel contre l’infection des sinus

Mythe 2: Le miel ne guérit pas «  une gueule de bois ».

Le miel n’arrive peut-être pas à guérir les effets d’une soirée bien arrosée d’alcool, mais peut réduire fermement les conséquences d’une consommation exagéré de boissons alcooliques. Pourquoi ? Car cet édulcorant aide à récupérer les niveaux de glucose dans le sang, qui sont affectés par l’alcool.

À lire aussi :  La consommation de vin blanc et le risque de mélanome

Mythe 3: Prendre du miel chaud avant de se coucher, n’améliore pas la qualité du sommeil.

La publication affirme, que la consommation de miel le soir limite la libération de cortisol et d’adrénaline, mais ne vous aidera pas à dormir mieux. En revanche, elle signale que le miel est une excellente source d’énergie. L’étude explique que les sucres d’origine naturel fait que l’énergie soit facilement assimilée par les cellules.

Cependant, la consommation doit être limitée. Vous devez toujours choisir la version la plus naturel possible du miel, pour éviter d’ingérer des additifs et par conséquent, de gagner du poids.

Mythe 4: Le miel serait-il un allié ou un ennemi pour combattre le cholestérol ?

Ni l’un ni l’autre. Le miel n’améliore pas les niveaux du cholestérol, pour la simple raison de contenir du glucose et du fructose, deux types de sucre qui agissent directement dans la qualité du sang. Sa richesse en ces deux sucres simples est à l’origine de son action stimulante sur le cœur, action recherchée surtout par les sportifs.

Si vous êtes une de ces personnes qui aiment utiliser le miel comme un remède de grand-mère, vous pouvez maintenir cette habitude…car le miel a de multiples d’autres bienfaits pour la santé !

À lire aussi :   L’arbre de Moringa- THE plante miracle

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *