Veuillez corriger les erreurs suivantes:

Sélectionner une page

Et si les probiotiques était aussi un remède naturel contre le stress ?

Et si les probiotiques était aussi un remède naturel contre le stress ?

Notre flore intestinale ou le microbiote (pour être plus moderne), est l’abri d’une colonie de milliards de bonnes bactéries. Ces petits êtres vivants qui nous veulent du bien, sont responsables en grande partie de l’immunité de notre corps. Or, les chercheurs leurs ont attribué un nouveau pouvoir, qui semble lier l’influence des probiotiques sur la réaction au stress.

La dépression nous tombe dessus quand il y a un manque de bonnes bactéries

Des recherches réalisées depuis quelques années, nous ont montré les interactions existantes entre le cerveau et la flore intestinal. Mais la vraie nouveauté révélée a présent par les recherches plus récentes, est que l’intestin lui-même envoie des messages au cerveau. La communication se fait donc dans les deux sens.

La vérité c’est que lorsque le cerveau cède à la panique, le ventre se noue. L’inverse est vrai également, car si les intestins se déséquilibrent et ne vont pas bien par un manque de probiotiques, alors le cerveau commence à déprimer. Ou devient plus susceptible au stress.

C’est là que les probiotiques joue leur rôle. Déjà connus pour leurs effets sur la digestion et sur le microbiote, ils auraient également une influence importante sur l’axe intestin-cerveau.

À lire aussi: Microbiote intestinal : une influence sur l’hypertension artérielle

Quelles études et quels résultats ?

En 2013, des tests ont été réalisés par des chercheurs de Cork en Irlande, sur des rats ayant consommé des levures probiotiques. Les résultats ont révélé des effets positifs sur leur psychisme et ont démontré une meilleure réaction au stress. Les chercheurs voient ainsi, des pistes très encourageantes pour lutter contre l’anxiété chez les humains.

En 2015, une petite étude pilote a porté sur 22 volontaires qui ont ingéré quotidiennement pendant 4 semaines, une capsule contenant des probiotiques Bifidobactérium longum. Puis en même temps, une capsule contenant un placebo, pendant 4 semaines supplémentaires.

Après les 8 semaines, les chercheurs ont évalué le stress aigu en utilisant le test au froid et le stress quotidien avec un questionnaire Ils ont également évalué la performance cognitive et l’activité neurologique.

Sur les questionnaires, les participants ont indiqué être moins stressés et anxieux, lorsqu’ils prenaient le probiotique. En réponse à un stress aigu, les suppléments de probiotiques ont causé une diminution de cortisol, hormone du stress. Ils ont conduit également à une atténuation de l’anxiété.

Ces résultats renforcent les avantages d’une modification du microbiote intestinal sur la santé mentale. Les chercheurs sont convaincus qu’une meilleure compréhension du lien entre intestin et cerveau, permettra de développer des techniques pour traiter les troubles psychologiques associés au stress.

Le microbiote intestinal est désormais considéré, comme un régulateur clé du cerveau et du comportement.  Une orientation précise de cette interaction microbiote-intestin-cerveau avec des probiotiques, est une nouvelle approche pour contrôler les facteurs liés au stress.

Ces microorganismes vivants avec des effets bénéfiques sur la santé mentale sont naturellement présents dans les produits laitiers fermentés, mais en faible quantité. Le vrai problème consiste, à avoir des produits qui contiennent suffisamment de ferments lactiques, au minimum 1 milliard. Et que ces probiotiques arrivent jusqu’à nos intestins après avoir surmonter tous les attaques des sucs agressifs de la digestion. Les probiotiques sont donc formulés pour assurer cette double fonction.

Source :
 Savignac HM, Kiely B, Dinan TG, Cryan JF. Bifidobacteria exert strain-specific effects on stress-related behavior and physiology in BALB/c mice. Neurogastroenterol Motil. 2014 Nov;26(11):1615-27. doi: 10.1111/nmo.12427. Epub 2014 Sep 24.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *